jego-lamijean_interieur5 copie

le restaurant

Le restaurant est au diapason de l’esprit irrévérencieux qui a présidé à la naissance de la bistronomie, un vrai courant de cuisine qui assume cette façon de penser, libre, indépendante, de haute qualité, créative et veut démocratiser l’excellence.

Le restaurant fait suite à l’histoire de la plus vieille institution basque de la capitale que j’achète en 2004. Rien à faire du bon goût, rien à faire des conventions, la taverne d’hier conserve son charme rugueux et s’habille de dessins des copains dessinateurs, parfois anars, souvent rebelles en tout état de cause toujours le verbe haut et je leur rend hommage, Siné, Charb… Un lustre, de longues tables, du linge basque, de la brique et du bois, beaucoup de rouge, des miroirs, des objets hétéroclites… pour une atmosphère chaleureuse, des conversations qui s’entremêlent, un moment vivant pendant lequel on m’entend parfois… hurler.

jego-lamijean_interieur4 copiejego-lamijean_interieur7 copie